Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion et Mans

Charade Heroes 2020

Ferrari 312 B3 #012, René Arnoux, Charade Heroes 2020.
Cheveux aux vent, René Arnoux rejoint la pré-grille avant d'effectuer quelques tours de démonstration au volant de la sublime Ferrari 312 B3 #012.

 Pandémie oblige, la seconde édition des Charade Heroes s'est finalement déroulée le weekend du 26 et 27 septembre 2020.
Le principe, inauguré en 2018, présentant différents plateaux se répétant le matin et l'après midi avec, comme charnière, le Moment d’Exception lors duquel les invités prestigieux, les "Heroes", entrent en piste a été conservé.
En dehors des frères Christian et Dominique Sarron pour le volet moto, Claude Michy avait, cette année, réussi à faire venir sur la manifestation qu'il organise Henri Pescarolo, Gérard Larousse, René Arnoux et Jacques Laffite.
Le programme était donc alléchant, d'autant que Henri Pescarolo était prévu sur la Matra MS 120D ex Chris Amon et Jacques Laffite sur son ancienne Ligier JS9 de 1978. En plus du boxer 3l Ferrari, deux V12 Matra devaient résonner sur le magnifique circuit auvergnat.
Mais comme décidément, cette année 2020 restera dans l'histoire comme "surprenante", les choses ne vont pas tout à fait se passer comme prévues, j'y reviendrai.
Pour commencer, la météo auvergnate ne cessera jamais de me surprendre. Même si, la manifestation se déroulant fin septembre, j'avais prévu de m'habiller plus chaudement qu'à l'habitude, je n'avais pas imaginé passer le Col de la Moreno par 3° sous un mélange de pluie et de neige mêlées. Le reste de la journée fut à cette image, et au grand dam de l'organisation je pense, froid et humide.
Mais cela n'a nullement empêché les passionnés de voir de très belles autos, tant en piste, que présentées dans le paddock.
 

Ferrari 312 B3 #012, Charade Heroes 2020.
La Ferrari 312 B3 #012 est née lors de la catastrophique saison 1973 de la Scuderia. Sa coque, la première monocoque Ferrari, est une de celles construites originellement chez Thompson en Angleterre suivant le projet de l'ingénieur Alessandro Colombo. Elle va débuter sa carrière par une 7ème place au GP de France 1973 aux Mains d'Arturo Merzario, mais finira sa première saison de course comme mulet de Jacky Ickx.
Ferrari 312 B3 #012, René Arnoux, Charade 2020.
Durant l'inter-saison 73/74, Luca di Montezemolo est nommé à la tête de la Scuderia et Mauro Forghieri fait son retour en grâce. Il transforme la B3, recentre ses masses et avance son poste de pilotage de 10 cm. Petit à petit, il va faire de cette auto mal-née, et de ses descendantes équipées d'une boîte transversale, de véritable machines à gagner qui vont ramener Ferrari au premier plan. La #012 ne remportera aucun Grand Prix en 1974, mais, à son volant, Niki Lauda se classera trois fois second, en Argentine, en Belgique, et France. Il est à noter que la #012 est la seule à être conservée avec son aileron arrière en dièdre inversé inauguré au GP d'Allemagne 1974, lors duquel Lauda pêchera par optimisme durant le premier tour.
Ferrari 312 B3 #012, René Arnoux, Charade Heroes 2020.
Malgré le froid, malgré la pluie, qui pourtant s'étaient calmés le temps de la démonstration, j'avoue qu'entendre le boxer Ferrari chanter tout le long du circuit et résonner entre les tertres, ça aura fait ma journée.
Porsche 917 #043, Gérard Larousse, Charade Heroes 2020.
Gérard Larrousse pilotait ce qui se veut être la Porsche 917 #043 durant le "Moment d'Exception". J'ai vraiment du mal avec ces 917 qui réapparaissent après 50 ans d'abscence, surtout lorqu'aucune traces d'elles n'est apparues avant qu'elles ne reviennent, d'autant que ça fait beaucoup en peu de temps. Cependant, il est clair voir une "psychédélique" sur piste mouillée 50 ans après, ça a un côté émouvant.
Porsche 917 #043, Gérard Larrousse, Charade Heroes 2020.
J'ai longtemps attendu à proximité de la Porsche 917 LH, des fois que le capot arrière soit ouvert, mais en vain. Je l'ai entendu chauffer quelques minutes depuis la tribune, puis Gérard Larrousse a pris la piste. J'ai tout de même réussi a prendre une photo de l'habitacle où tout, hormis le volant et le levier de vitesse, fait vraiment neuf.
Porsche 917 LH #043, Gérard Larrousse, Charade Heroes 2020.
Malheureusment pour le public, la Porsche 917 LH était montée en pneus slicks. Sagement, Gérard Larrousse n'a donc fait que quelques tours sur la piste très humide avant de rentrer aux stands.
Matra MS 80-02, Charade Heroes 2020.
Initialement, il était prévu qu'Henri Pescarolo pilote la Matra MS 120D-07, ex Chris Amon, qui avait donné tant d'espoir lors du Grand Prix de France 1972 à Charade. Finalement, à la dernière minute, la MS 120D-07 va être remplacée par une présentation, en statique, de la MS 80-02, victorieuse du Grand Prix de France 1969 à Charade avec Jackie Stewart, mais aussi de celui des Pays-Bas et d'Italie lors de cette même saison glorieuse. De fait, Henri Pescarolo s'est retrouvé à pied.
Ligier JS9 #JS9-01, Charade Heroes 2020.
Jacques Lafitte devait, lui, retrouver sa Ligier JS9-01 avec laquelle il avait signé deux podium en 1978, en Espagne et en Allemagne. Mais l'autre belle bleue va, elle aussi, rester silencieuse. Beaucoup de rumeurs ont circulées sur place, beaucoup de choses écrites sur les résaux sociaux concernant ces changements de dernière minute. De ce que j'ai pu comprendre de la situation, l'ingénieur motoriste qui devait assurer la mise en route des deux V12 Matra a, malheureusement, été touché par le Covid 19 peu de temps avant la manifestation. Il a donc fallu improviser.
Brabham BT2 Ford #FJ-5-62 ex-Jo Schlesser, Philippe Bonny, Charade Heroes 2020.
Autre très belle auto présente en piste lors du "Moment d'exception", la Brabham BT2 Ford #FJ-5-62 de Philippe Bonny, pas assez mise en avant à mon goût. La Brabham BT2 est directement issue de la formule junior MRD, première création de Ron Tauranac pour le compte de Jack Brabham. Celle çi, la #FJ-5-62 est l'ancienne voiture de Jo Schlesser avec laquelle le lorrain signera la première victoire d'une Brabham et sera sacré champion de France Formule Junior 1962.
Henri Pescarolo, Jacques Lafitte, Gérard Larrousse et René Arnoux, Charade Heroes 2020.
Même s'ils n'ont pas tous pu prendre la piste, les quatre "Heroes" présents, Henri Pescarolo, Jacques Laffite, Gérard Larrousse et René Arnoux ont manifestement pris du plaisir à "communier" avec le public lors du Moment d'exception. Mme Michelle Larrousse, en blouson blanc à droite, était également présente lors de la manifestation.
Rene Arnoux, Charade Heroes 2020.
René Arnoux était, semble-t-il, très heureux de retrouver son public. Très accessible, il s'est baladé longuement dans le paddock, au plus grand bohneur des spectateurs présents.

 

JMG Formule Junior 1962, Charage Heroes 2020.
Autre très jolie monoplace et belle histoire familiale avec la JMG Formule Junior de 1962. En effet, en partant d'une Renault Dauphine, le grand-père du pilote actuel avait construit cette auto à l'époque pour que son père puisse courir.
Lotus 22 Formule Junior 1964, Charade Heroes 2020.
Toujours au chapitre des Formules Junior, une sublime Lotus 22 de 1964.
GRAC MT10 1970, Charade Heroes 2020.
Après les Formules Junior, une Formule France avec cette très belle GRAC MT10 modèle 1970. Si j'ai bien tout compris, celle-ci est une reconstruction.
Martini MW1 1968, Charade Heroes 2020.
La sublime Martini MW1, première Formule 3 construite par Tico Martini en 1968 dévoilait ses dessous dans les stands de Charade. L'occasion de discuter un peu avec Dominique Debien, son propriétaire, pas avare en anecdotes sur l'historique de son auto. Ainsi, j'aurai pu avoir l'explication sur la couleur de la MW1 avant même la sortie du dernier Autodiva, avec l'histoire du pot de peinture original retrouvé sur une étagère de l'atelier de Tico Martini en plus.

 

Pygmée MDB 17 #272 1972, Charade Heroes 2020.
Très belle également, la Pygmée MDB 17 #272, avec laquelle le brésilien Carlos Pace a disputé le Championnat d'Europe de Formule 2 1972.
March 75R FRE 1975, Lucien Guitteny, Charade Heroes 2020.
Pour finir avec les monoplaces, la March 75R avec laquelle Lucien Guitteny a participé au Championnat Formule Renault Europe 1975.

 

Porsche 907/8 evocation, Michel Elkoubi, Charade Heroes 2020.
Retour aux Prototypes avec deux très belles recréations amenées par Michel Elkoubi. Pour commencer, cette superbe évocation des premières Porsche 908 courtes entièrement reconstruite en Bretagne. Les 8 cylindres Porsche étant introuvables, l'auto est motorisée par un 6 cylindres, d'où son appelation de 907/8.
Lancia Stratos HF Turbo Aseptogyl Evocation, Michel Elkoubi, Charade Heroes 2020.
Autre superbe évocation bretonne, la Lancia Stratos HF Turbo qui devrait, prochainement recevoir la déco Aseptogyl des 24 Heures du Mans 1976 où l'originale était pilotée par Lella Lombardi et Christine Dacremont. Je n'ai malheureusement pas pu avoir d'info sur sa motorisation, mais la voiture ayant deux échappements, je pense que celle-ci est en version atmo.
Crossle 37S, Charade Heroes 2020.
Depuis l'ouverture du Classic Racing School, Charade est devenu un "nid" de Crosslé. Cette barquette 37S du début des années 80 était également présente dans le paddock.
Lotus Europe S2 1971, Charade Heroes 2020.
Cela faisait un bail que je n'avais pas croisé de Lotus Europe. J'avoue que voir cette S2 de 1971 en piste, dont le propriétaire sait très bien s'en servir, a été un reel plaisir.
Lotus Elite 14 1958, Charade Heroes 2020.
Présente également en exposition, une très rare Lotus Elite 14 de 1958, première voiture au monde a avoir un châssis en composites et qui a permis à Lotus de devenir un constructeur à part entière.
Saab Sonett III, Charade Heroes 2020.
Une vrai découverte pour moi avec la Saab Sonett III, je ne crois pas en avoir déjà croisé. Une auto devenue rare, aux lignes totalement atypiques et vraiment pleine de charme.
Simca 1000 Rallye 2, Charade Heroes 2020.
Une Simca 1000 Rallye 2, forcément très efficace sur le sinueux circuit auvergant.
Matra Bonnet Djet V, Charade Heroes 2020.
Un Matra Bonnet Djet V à la restauration exceptionnelle. Il donne l'impression d'être neuf.
Ford Anglia 1962, Charade Heroes 2020.
Une inattendue Ford Anglia de 1962 en version British Saloon Car.
Citroën 2CV Proto 1970, Charade Heroes 2020.
Très originale également, cette Citroën 2CV Proto. Aux vues de ses performances en piste, il est plus que probable que sa motorisation ne soient plus son bicylndre d'origine....
Renault 8 Gordini, Charade Heroes 2020.
Les Renault et leurs cousines étaient bien représentées à Charade. Pour commencer, cette très belle R8 Gordini, très proche de son état d'origine.
Alpine A 110 Berlinette, Charade Heroes 2020.
Plusieurs Alpine A110 étaient présentes lors de cette seconde édition du Charade Heroes. Ces deux là m'ont tapé à l'oeil.
Renault 5 Alpine, Charade Heroes 2020.
Une R5 Alpine traitée façon usine, très efficace en piste.

 

Ferrari 365 Daytona et 250 GTE, Chardae Heroes 2020.
Les Ferrari étaient aussi présentes avec, entre autre, deux très belles Daytona locales et une 250 GTE en très bel état.
Kawasaki Godier-Genoud 1983, Charade Heroes 2020.
Je n'y connais rien en moto, vraiment. Mais même pour moi, les noms de Godier-Genoud parlent.
Yamaha Classic, Charade Heroes 2020.
Le Yamaha Classic avait amené à Charade une belle collection des motos emblématiques de la carrière des frères Sarron.
Ac Aceca, Atelier MMG, Charade Heroes 2020.
Pour finir, une très belle discussion avec Martial Morgeat de l'Atelier MMG autour d'une rarissime AC Aceca (6 ou 7 châssis référencés en France). L'occasion de parler structure bois, héritage aéronautique et restauration dans les règles de l'art. Je n'ai pas la chance de posséder une ancienne, mais si j'en avais une, j'irais chez lui.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article